thumb_up
thumb_down
link
Copy link
Copied
insert_emoticon
lmatfy
Copied

Intégration du coût réel et du traitement des salaires

Vous pouvez reprendre les lignes de coût réel de Profit Projets dans le traitement des salaires avec Profit Payroll, même si vous n’utilisez pas Profit Projets. Par employeur, vous déterminez si Profit intègre le coût réel au traitement des salaires.

Contenu

Description

La procédure de configuration du coût réel avec le traitement des salaires se présente comme suit :

Pro_Integratie nacalculatie en salarisverwerking (10)

Dans le coût réel, Profit considère les lignes de coût réel sur les types d’heures et/ou les types de travail associés à une composante salariale comme des saisies de salaire. Profit traite automatiquement ces lignes dans Profit Payroll. En outre, vous pouvez approuver les lignes de coût réel avant que Profit les reprenne dans Profit Payroll.

Attention: 

Il n’existe donc aucune saisie de salaire pour le traitement des salaires dans Profit Payroll. Profit considère les lignes de coût réel comme saisies de salaire.

Vous ne pouvez utiliser le coût réel comme saisies de salaire que pour les salariés sous contrat valable. Par exemple, ceci s’applique si vous payez les salariés sur la base des heures travaillées ou si vous rémunérez leurs heures supplémentaires.

Le calcul des lignes de coût réel dans Profit Payroll dépend du paramètre que vous associez au type d’heures et/ou de travail :

  • Uniquement le paramètre 'Nombre'

    Profit calcule uniquement le nombre.

  • Uniquement le paramètre 'Montant'

    Profit calcule uniquement le montant.

  • Paramètre 'Nombre' et 'Montant'

    Profit calcule 'Nombre' x 'Montant'.

Exemples

Exemples de calcul dans Profit Payroll :

  • Ligne en heures (Nombre = nombre d’heures, Montant = à payer par heure)

    Le calcul est : Nombre d’heures x À payer par heure

  • Ligne en heures (Nombre = nombre d’heures, Montant = pas rempli)

    Le calcul est : nombre d'heures où Profit détermine éventuellement la rémunération (montant) via la ligne de calcul d’une composante salariale.

  • Ligne pas en heures (Nombre = nombre de kilomètres, Montant = à payer par kilomètre)

    Le calcul est : Nombre de kilomètres x À payer par kilomètre

  • Ligne pas en heures (Nombre = 1, Montant = montant à payer)

Le calcul est : 1 x Montant à payerPlusieurs contrats de travail

Si vous avez activé Plusieurs contrats de travail, vous complétez alors le champ Contrat de travail lorsque vous saisissez le coût réel. Ceci est uniquement valable si la composante salariale associée au type d’heures possède un paramètre que Profit calcule par relation de travail. Par défaut, Profit la remplit dans la relation de travail principale applicable dans la période. Vous pouvez sélectionner une autre relation de travail, à condition qu’elle soit valable dans la période sélectionnée.

Configurer une CCT (salaire sur la base du coût réel de projet)

Profit détermine les jours travaillés et non travaillés à l’aide de la grille horaire du salarié. Vous pouvez également déterminer le nombre pour cela en fonction des saisies de projet. Par CCT, vous associez la composante salariale et le paramètre sur lesquels Profit saisit le nombre de jours travaillés et non travaillés. Cela dépend de ce qui suit :

  • Employeur

    Vous déterminez par employeur comment le nombre de jours travaillés ou non travaillés est déterminé (sur la base de la grille horaire ou des lignes de coût réel). Ceci permet de faire la distinction entre les salariés à temps plein, les salariés à temps partiel et les salariés rémunérés à l’heure. Ce paramètre est valable pour tous les salariés de l’employeur.

  • Compter en jours par type d’heures

    Vous déterminez par type d’heures si les lignes de coût réel où le type d’heures apparaît sont prises en compte pour déterminer le nombre de jours travaillés.

  • Compter en jours non ouvrés par type d’heures

    Vous déterminez par type d’heures si les lignes de coût réel où le type d’heures apparaît sont prises en compte pour déterminer le nombre de jours non travaillés. Profit transmet les jours où le salarié n'a pas travaillé. Cela peut être nécessaire en raison de certaines indemnités auxquelles le salarié n'a droit que s'il a été présent. Il s'agit notamment d’une indemnité de déplacement non imposable, une indemnité vestimentaire, une allocation d'outillage, etc.

Déterminer les paramètres de CCT :

  1. Allez vers : RH / Organisation / CCT.
  2. Ouvrez les propriétés de la CCT.
  3. Accédez à l'onglet : Condition de travail
  4. Ouvrez les propriétés des conditions de travail.
  5. Sélectionnez la composante salariale et le paramètre dans lesquels vous souhaitez sauvegarder le nombre de jours travaillés dans Intégration calcul à postériori avec Payroll (jours ).
  6. Sélectionnez la composante salariale et le paramètre dans lesquels vous souhaitez sauvegarder le nombre de jours non travaillés dans Intégration calcul à postériori avec Payroll (jours non prestés).
  7. Cliquez sur : OK.

    Attention: 

    Vous effectuez une copie du modèle de composante salariale 100.000.901 'Modèle de jours de salaire non travaillés' à utiliser comme composante salariale dans laquelle le nombre de jours non travaillés doit être sauvegardé.

Configurer un employeur (salaire sur la base du coût réel de projet)

Par employeur, vous déterminez si vous souhaitez insérer le coût réel de projet dans Profit Payroll. Pour les employés où vous avez activé l’insertion du coût réel, vous déterminez aussi comment Profit calcule le nombre de jours. Ceci permet de faire la distinction entre les salariés à temps plein, les salariés à temps partiel et les salariés rémunérés à l’heure.

Définir des paramètres d’employeur :

  1. Allez vers : RH / Organisation / Employeur.
  2. Accédez à l'onglet : Intégration.
  3. Cochez Calcul d’intégration postérieur à Payroll.

    Profit insère toutes les lignes de coût réel dans le traitement des salaires. Dès que vous cochez ce champ pour au moins un employeur, cela entraîne les conséquences suivantes :

    • Profit caractérise toutes les lignes de coût réel pour l’intégration avec Profit Payroll.
    • Les lignes de coût réel existantes restent inchangées.
    • Les modifications apportées dans les lignes de coût réel déjà saisies n’ont aucune influence sur l'intégration avec Profit Payroll.

    Profit détermine le nombre de jours travaillés dans la période sur la base du nombre de jours qui ont été travaillés, à savoir le nombre de jours où vous avez saisi des heures.

    Si vous utilisez uniquement ESS/déclarations pour la rémunération des frais ou des heures supplémentaires, vous cochez ce champ aussi. Si ce n'est pas le cas, vous utilisez uniquement ESS/déclarations pour garder une trace du solde temps-pour-temps basé sur les saisies des heures. La rémunération ne joue aucun rôle dans ce processus spécifique.

  4. Définissez comment Profit doit déterminer le nombre de jours travaillés pour les salariés à temps plein, à temps partiel et rémunérés à l’heure :
    • Jrs pr temps partiels sur base enreg. des h
    • Jrs pr temps pleins sur base enreg. des h
    • Jrs pr salariés rémunéré/h sur base enreg. des h

    Si Profit doit déterminer le nombre de jours pour une certaine catégorie de salariés sur la base du coût réel de projet, vous cochez le champ pertinent. Dans le cas contraire, Profit détermine le nombre de jours sur la base de la grille horaire. Profit détermine si un salarié est un salarié à temps plein, à temps partiel ou rémunéré à l’heure de la façon suivante : Dans le calcul du salaire, Profit vérifie si le salarié possède un salaire horaire. Si c’est le cas, le salarié est rémunéré à l’heure. Dans le cas contraire, Profit examine le pourcentage de temps partiel. S’il est de 100 %, le salarié travaille à temps plein. Dans le cas d'un pourcentage différent, le salarié travaille à temps partiel.

    Vous ne cochez pas ces champs s'il est question d’ESS/déclarations.

    Exemple :

    Les salariés à temps plein reçoivent un salaire régulier via Profit Payroll. Ne cochez pas Jrs pr temps pleins sur base enreg. des h.

    Vous rémunérez les salariés rémunérés à l’heure sur la base des lignes de coût réel issues de l’administration de projet. Vous cochez Jrs pr salariés rémunéré/h sur base enreg. des h.

    Vous rémunérez les salariés rémunérés à l’heure via Profit Payroll (donc pas sur la base du coût réel de projet). Profit ne détermine pas automatiquement le nombre de jours. Vous saisissez alors le nombre d'heures et le nombre de jours comme saisie salariale dans Profit Payroll. Ne cochez pas Jrs pr salariés rémunéré/h sur base enreg. des h.

Configurer les types d’heures, de travail et de coûts (salaire sur la base du coût réel de projet)

Vous associez une composante salariale par type d’heures. Après avoir choisi une composante salariale, vous associez un paramètre pour la saisie des quantités et/ou des montants.

Vous pouvez aussi associer une composante salariale à un type de travail. Si une ligne est saisie en heures dans le coût réel, la ligne doit alors toujours contenir un type d’heures. Si une ligne n’est pas saisie en heures dans le coût réel, la ligne contient alors toujours un type de travail.

Bien entendu, il peut arriver que vous associiez une composante salariale (ou supprimiez une liaison), alors qu'il y avait encore des lignes pour l'intégration. Profit demandera alors comment vous souhaitez procéder :

  • Vous associez une composante salariale

    En conséquence, il peut arriver que certaines lignes soient prises en compte pour l'intégration, alors que ce n'était pas le cas auparavant. Si vous approuvez automatiquement les lignes pour Payroll, vous devez alors confirmer la nouvelle configuration. Si vous n’approuvez pas automatiquement les lignes pour Payroll, ce n’est pas le cas. Dans cette situation, vous devez notamment approuver une nouvelle fois les lignes manuellement, ce qui vous permet de garder le contrôle sur les lignes à intégrer.

    Vous déterminez le fait d’approuver automatiquement ou non pour Payroll dans les paramètres de l’environnement.

    Exemple : 

    Des heures ont été saisies sur le type d’heures Heures supplémentaires, mais l’intégration n’a pas été configurée.

    Si vous configurez à nouveau l'intégration de ce type d'heures en associant une composante salariale/un paramètre, Profit vérifiera s'il reste des lignes qui peuvent encore être intégrées. Dans ce cas, il s'agit des lignes où le type d’heures Heures supplémentaires est utilisé. Si Profit trouve ces lignes, vous pouvez toujours les intégrer.

  • Vous supprimez une liaison

    En conséquence, il peut arriver que certaines lignes ne soient plus prises en compte pour l'intégration, alors que c'était le cas auparavant. Si vous supprimez cette liaison, les lignes de coût réel qui doivent encore être approuvées dans ‘Approuver pour Payroll’ seront supprimées et la rémunération avec ERA annulera des composantes !

    Cette modification n'affecte pas les lignes qui ont déjà été approuvées pour Payroll.

  • Vous modifiez une liaison

    Si vous sélectionnez une autre composante salariale/un autre paramètre, cela entraînera des saisies rétroactives. Il n’est pas nécessaire d’approuver une nouvelle fois les lignes de coût réel concernées.

Configurer des types d’heures

Vous configurez les types d’heures pour taxer les heures à partir du coût réel dans Profit Payroll.

Vous pouvez importer la liaison entre le type d’heures et la composante salariale via RH / Gestion / Importer Payroll / Sorte d'heure / Composant salarial.

Configurer des propriétés pour le type d’heures :

  1. Allez vers :
    • Projets / Projet / Sorte d'heure.
    • RH / Payroll / Configuration / Sorte d'heure, si vous n’utilisez pas Profit Projets.
  2. Ouvrez les propriétés du type d’heures.
  3. Accédez à l'onglet : Intégration.
  4. Cochez Intégrer uniquemt. salariés rémun./h avec Payroll.

    Profit ne traite pas les saisies d’heures des salariés à temps plein et à temps partiel dans Profit Payroll. Si vous ne cochez pas ce champ, Profit traite tous les salariés qui effectuent une saisie sur ce code d’heures dans Profit Payroll.

  5. Cochez Compter en jours.

    Profit utilise les saisies d’heures sur ce code d’heures pour déterminer le nombre de jours dans Profit Payroll.

    Vérifiez aussi la configuration par employeur.

  6. Cochez Compter en jours non ouvrés si Profit doit utiliser les saisies d’heures sur ce code d’heures pour déterminer le nombre de jours non travaillés dans Profit Payroll.

Associer un type d’heures à une composante salariale :

  1. Allez vers : Projets / Projet / Sorte d'heure.
  2. Sélectionnez le type d’heures.
  3. Cliquez sur l'action : Intégration Salaires.

    Profit affiche la liste des CCT.

  4. Sélectionnez pour chaque CCT le composant salarial et les paramètres.

    Attention: 

    Vous ne pouvez sélectionner aucun paramètre qui est défini sur Calcul par relation de travail. Cela fait l'objet d'un contrôle.

    • Paramètre nombre est le paramètre dans lequel vous reprenez le "Nombre" de la ligne de coût réel.
    • Paramètre de prix de revient est le paramètre dans lequel vous reprenez l’"Indemnité" de la ligne de coût réel.

    Attention: 

    Dans le lay-out de saisie Coût réel par ligne, ce sont respectivement les champs de ligne Nombre et Prix de revient.

  5. Cliquez sur : Terminer.
Associer un type de travail aux composantes salariales

Pour chaque type de travail, vous pouvez lier un composant salarial à chaque CCT.

Vous pouvez importer la liaison entre le type de travail et la composante salariale via RH / Gestion / Importer Payroll / Sorte d'heure / Composant salarial.

Associer un type de travail aux composantes salariales :

  1. Allez vers : Projets / Article / Type de travail.
  2. Sélectionnez le type de travail.
  3. Cliquez sur l'action : Intégration Salaires.

    Profit affiche la liste des CCT.

  4. Sélectionnez pour chaque CCT le composant salarial et les paramètres.

    Attention: 

    Vous ne pouvez sélectionner aucun paramètre qui est défini sur Calcul par relation de travail. Cela fait l'objet d'un contrôle.

    • Paramètre nombre est le paramètre dans lequel vous reprenez le "Nombre" de la ligne de coût réel.
    • Paramètre de prix de revient est le paramètre dans lequel vous reprenez l’"Indemnité" de la ligne de coût réel.

    Attention: 

    Dans le lay-out de saisie Coût réel par ligne, ce sont respectivement les champs de ligne Nombre et Prix de revient.

  5. Cliquez sur : Terminer.
Associer un type de coûts aux composantes salariales

Pour chaque type de coûts, vous pouvez lier un composant salarial à chaque CCT.

Associer un type de coûts aux composantes salariales :

  1. Allez vers :
    • Projets / Article / Coûts.
    • RH / Payroll / Configuration / Coûts, si vous n’avez pas Profit Projets.
  2. Sélectionnez le type de coûts.
  3. Cliquez sur l'action : Intégration Salaires.

    Profit affiche la liste des CCT.

  4. Sélectionnez pour chaque CCT le composant salarial et les paramètres.

    Attention: 

    Vous ne pouvez sélectionner aucun paramètre qui est défini sur Calcul par relation de travail. Cela fait l'objet d'un contrôle.

    • Paramètre nombre est le paramètre dans lequel vous reprenez le "Nombre" de la ligne de coût réel.
    • Paramètre de prix de revient est le paramètre dans lequel vous reprenez l’"Indemnité" de la ligne de coût réel.

    Attention: 

    Dans le lay-out de saisie Coût réel par ligne, ce sont respectivement les champs de ligne Nombre et Prix de revient.

  5. Cliquez sur : Terminer.
Date de fin de l'enregistrement des heures (période décalée)

Dans Profit Payroll, vous pouvez utiliser les 'Périodes décalées' pour le traitement des salaires. Cela vous permet de reprendre par défaut les heures de maladie et de congé saisies à partir du coût réel, mais aussi les heures travaillées des salariés rémunérés à l'heure, de tout ou partie d'une période précédente à la période suivante du traitement des salaires. Cela permet d'éviter l'apparition de saisies rétroactives dans ce contexte.

Ainsi, vous pouvez, par exemple, payer en février les heures de maladie de janvier ou de la période de mi-janvier à mi-février. Les périodes nommées sont donc les ‘Périodes décalées’. Pour appliquer les 'Périodes décalées', vous saisissez la date de fin pour l'enregistrement des heures dans les lignes de période du plan de traitement des salaires. Cela inclut les heures comprises entre la date de fin du plan de traitement des salaires précédent et celui en cours.

Fonctionnement par défaut de la date de fin pour l'enregistrement des heures

Exemple :

Situation :

  • En janvier, la date de fin pour l'enregistrement des heures est fixée au 24/01.
  • En février, la date de fin pour l'enregistrement des heures est fixée au 24/02.

Conséquence :

  • Toutes les déclarations comprises entre le 25/01 et le 24/02 inclus sont donc reprises en février.
  • Les déclarations saisies sur le 23/01 entraînent un ERA sur la période 1.
  • Les déclarations saisies sur le 25/02 sont incluses dans le traitement de la période 3.

Changement d’année de la date de fin pour l'enregistrement des heures

Exemple :

Situation :

  • En décembre 2019, la date de fin pour l'enregistrement des heures était le 24/12/2019
  • En janvier 2020, la date de fin pour l'enregistrement des heures est alors le 24/01/2020

Conséquence :

  • Toutes les déclarations comprises entre le 24/12/2019 et le 24/01/2020 sont donc incluses dans la période 1 de 2020.
  • Les déclarations saisies sur le 23/12/2019 n’entraînent aucun ERA. Un ERA n’est pas transféré à l’année suivante, c’est pourquoi vous devez créer une période corrective pour l’ancienne année 2019.
  • Les déclarations saisies sur le 25/01/2020 sont incluses dans le traitement de la période 2.

Supposons que vous souhaitiez traiter toutes les déclarations de 2019 en 2019. Vous devez alors créer une période corrective sur 2019 avec le 31/12/2019 comme date de fin pour l'enregistrement des heures. Si des déclarations arrivent par la suite et sont approuvées avant ou le 31/12/2019, vous devez créer une autre période corrective pour la période 12 de 2019.

Si vous ne le souhaitez pas, vous gardez la date d'origine pour la date de fin des déclarations d’heures.

Éviter des saisies rétroactives

Si vous voulez éviter les saisies rétroactives, vous pouvez par exemple définir le 31 décembre comme date de fin dans le traitement des salaires de janvier et le 31 janvier en février. De cette manière, vous payez les heures un mois plus tard, mais vous évitez les saisies rétroactives pour les saisies de maladie et les modifications de congés.

Déclaration et périodes décalées

Tout comme les lignes de coût réel, les déclarations tiennent compte de la date de fin de l'enregistrement des heures. Il est tenu compte de la date 'demandé le'. Profit ne tient donc pas compte de la date 'approuvé le'. Une déclaration ayant une date 'demandé le' antérieure à la date de fin de l'enregistrement des heures et qui est approuvée après cette date engendre un traitement avec effet rétroactif.

Explique pour l’utilisation de la Date de fin pour l'enregistrement des heures

  • Dans les nouvelles lignes de période, cette date est remplie par défaut avec la valeur que vous avez indiquée dans Date prévue d'approuvement. Si vous déclarez encore des salariés malades après le traitement provisoire, ces salariés doivent être recalculés avant que vous puissiez approuver.
  • Le champ Date de fin d'enregistrement des heures est obligatoire si vous avez sélectionné la case à cocher Calcul d’intégration postérieur à Payroll dans l'onglet Intégration des propriétés de l'employeur.
  • Si la case Bloquer salariés rémunérés à l'heure n’est pas cochée, les heures saisies jusqu’au Date de fin d'enregistrement des heures inclus sont reprises dans le traitement des salaires à la fois pour les salariés rémunérés par un salaire fixe et les salariés rémunérés à l’heure.
  • Si la case à cocher Bloquer salariés rémunérés à l'heure est sélectionnée :
    • Vous reprenez toutes les heures des salariés rémunérés par un salaire fixe sur la ligne de période principale et la Date de fin d'enregistrement des heures est utilisée.
    • Vous traitez toutes les heures des salariés rémunérés à l'heure sur une ligne corrective séparée pour la même période.
      Sur cette ligne corrective, vous ne sélectionnez pas la case à cocher Bloquer salariés rémunérés à l'heure et la date de fin de la période est utilisée. La date de fin de période est utilisée car le salaire différé des salariés rémunérés à l’heure est utilisé pour pouvoir encore inclure toutes les heures de la période dans la période en cours. Souvent, ces heures sont saisies par jour ou de manière successive sur le dernier jour de la période. Le traitement des salaires s'effectue alors le plus souvent au début de la période suivante.
      Tant que vous ne rémunérez pas (au moyen d'une ligne corrective séparée) les heures des salariés payés à l'heure, vous ne pouvez pas commencer à rémunérer la nouvelle période.
  • Pour un salarié qui quitte son emploi, Profit incorporera les heures du coût réel qui tombent après le Date de fin d'enregistrement des heures si les heures de coût réel ont été approuvées avant Profit Payroll.

    Attention :

    Lors de la résiliation d'un contrat de travail, Profit ne règle pas automatiquement les lignes de coût réel approuvées.

Incorporer des heures en cas de périodes décalées dans des situations anormales

  • Si vous travaillez d’abord avec le plan de traitement des salaires, le traitement des salaires de la première période en cas d’utilisation de périodes décalées commence à partir de la date de début de la période jusqu’au Date de fin d'enregistrement des heures inclus.
  • En janvier de chaque nouvel exercice comptable consécutif, Profit prend en compte les heures de décembre de l’exercice comptable précédent. Ce n'est donc pas au cours du premier exercice comptable que vous commencez avec Profit.

Compter les jours SV

Lors de l’utilisation de périodes décalées, il peut arriver qu’une période compte plus de jours SV que la période précédente. Profit compense ceci automatiquement avec un nombre négatif de jours travaillés pour la période actuelle.

Exemple : 

Si les jours de maladie de janvier sont repris dans le salaire mensuel de février, et si un salarié a été malade tout le mois de janvier, le mois de février compte alors 22 jours SV. Toutefois, le mois de février ne compte que 20 jours SV. Dans ce cas, Profit diminue le nombre de jours SV de -2. En définitive, le bon nombre de 20 jours SV est appliqué pour février.

Définir une date de fin pour l'enregistrement des heures :

  1. Allez vers : RH / Organisation / Employeur.
  2. Accédez à l'onglet : Plan traitement salaires.
  3. Ouvrez les propriétés de la ligne de période.
  4. Définissez la date de fin dans Date de fin d'enregistrement des heures.
  5. Cliquez sur : OK.
Voir aussi :

Aller directement à

  1. Configurer un coût réel
  2. Autoriser un coût réel
  3. Modifier un lay-out de saisie Coût réel
  4. Configurer des paramètres de projet
  5. Configurer des types d’heures, de travail et de coûts (données de base)
  6. Configurer l’approbation, la clôture et le rejet
  7. Configurer la fonctionnalité Coût réel pour InSite
  8. Combinaisons de validité
  9. Tarifs
  10. Équipes
  11. Intégration du coût réel et du traitement des salaires sans Projets Profit
  12. Configurer l'intégration entre Profit Agenda et le Coût réel

Process

Coût réel Traitement des salaires